200 millions € prévus par BNP Paribas pour soutenir l’entrepreneuriat social et la microfinance

   Tout n'est pas négatif dans ce contexte de crise qui nous entoure. En effet, nous assistons à une pleine croissance du secteur de l’économie sociale et solidaire qui, en 2013, représente 10% du PIB et près de 10% des emplois («Projet de loi économie sociale et solidaire. Entreprendre autrement pour créer des emplois dans nos territoires» - Ministère de l’Economie Sociale et Solidaire). Cette croissance est impulsée par la forte augmentation des problématiques environnementales et sociales et par les aspirations des jeunes générations, sensibilisées à ces enjeux.

   Le secteur de l’économie sociale et solidaire, rappelons-le, s’efforce en permanence d’apporter des solutions innovantes à des problèmes sociaux et/ou environnementaux, en répondant à des problématiques très diverses telles que la lutte contre l’exclusion (handicap, chômage, pauvreté), l’accès aux soins, le vieillissement de la population, l’accès au logement ou encore la protection de l’environnement.

   C’est ainsi que le secteur bancaire a commencé à s’intéresser de près à l’économie sociale et solidaire. «Il s’agit d’accompagner ce secteur, qui connaît une croissance de l’ordre de 10 à 15% par an», affirme Emmanuel de Lutzel, chargé de l'entrepreneuriat social et de la microfinance chez BNP Paribas. En effet, les banques financent de plus en plus les entreprises sociales et solidaires. Il s’agit d’un phénomène récent qui entraine une évolution du cœur de métier des banques. «Ça a été une petite révolution intellectuelle. Il a fallu un gros travail d’éducation pour faire comprendre que ces entreprises sont pérennes et qu’elles ont un impact social», explique Emmanuel de Lutzel. Assurément, les banques ont longtemps été frileuses au financement d’un secteur qui est aujourd’hui devenu stratégique pour elles. Comme en témoigne Jean-MarcLa Défense, Paris Borello, président du groupe SOS, «pendant longtemps, elles [les banques] étaient réticentes à nous prêter de l’argent. Mais le groupe a grossi, et maintenant, on emprunte des millions chaque année.»

   C’est dans ce cadre que BNP Paribas a décidé de renforcer son soutien au secteur de l’entrepreneuriat social dans trois pays européens : France, Belgique et Italie. Fin juin 2013, BNP Paribas comptait déjà, hors crédit, 33 millions d’euros de soutien à l’entrepreneuriat social.  Son objectif est maintenant de dépasser les 70 millions d’ici 2015, montant qui, rajouté au soutien de 130 millions d’euros que le groupe veut destiner au microcrédit, revient à un total de plus de 200 millions d’euros à investir dans l’entrepreneuriat social et la microfinance.

    Par ailleurs, un sondage réalisé en France entre juillet et septembre 2013 par le Comptoir de l’Innovation pour BNP Paribas a révélé le manque de confiance ressenti par les entreprises sociales envers les banques. Pour 62 % des entreprises sociales interrogées, les banques en général ne comprennent pas la spécificité de leur statut et les besoins qui en découlent : l’entreprise sociale réinvestit la majorité de ses bénéfices dans son développement. 

   Compte tenu de ce sondage, et afin d’accompagner son soutien financier, le Groupe BNP Paribas envisage la formation des chargés d’affaires spécialisés dans les entreprises sociales afin d’offrir un service adapté à ces clients atypiques. Le Groupe prévoit un conseiller unique pour chaque entrepreneur social chargé de répondre à toutes ses questions.

   Le secteur financier fait donc des efforts pour comprendre -sans désintéressement- le secteur de la solidarité et se former à ses spécificités. A l’inverse, les entreprises se professionnalisent en renforçant leurs connaissances dans le domaine de la finance et apprennent à communiquer avec les banques.

   Le magazine Alternatives Economiques a établi une liste des banques les plus accueillantes à l’égard des entrepreneurs sociaux. Outre le Groupe BNP Paribas, des banques telles que le Crédit Coopératif, la société financière de la Nef, la Caisse d’épargne, le Crédit mutuel ou encore la Banque Populaire proposent des services adaptés aux entrepreneurs sociaux. 

   Cet objectif de renforcement du soutien des entrepreneurs sociaux par le groupe BNP Paribas arrive en même temps que l’approbation par le Sénat du projet de loi Hamon qui légalise le secteur de l’économie sociale et solidaire. Ce sont d’excellentes nouvelles pour le secteur de l’ESS.

Pour en savoir plus :

BNP Paribas : http://www.bnpparibas.com/actualites/presse/bnp-paribas-sengage-objectif-ambitieux-soutien-lentrepreneuriat-social-microfinanc

Le Comptoir de l’Innovation : http://www.lecomptoirdelinnovation.com/

 

Susana Zapico



Share |

Toutes les actualités
Erreur (#1064) :
Message : You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND id <> 36 ORDER BY created_at DESC LIMIT 0,4' at line 1
Trace : #0 /home/equitel/www/class/om/BaseBbcmsNews.class.php(361): DBMySQL->query('SELECT * FROM b...') #1 /home/equitel/www/modules/blob_1.php(33): BaseBbcmsNews::find('*', Array, '', 'category = AND...', '', ' created_at DES...', '0,4') #2 /home/equitel/www/actualites.php(34): include('/home/equitel/w...') #3 {main}
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/equitel/www/modules/blob_1.php on line 35