Le numérique contre la solitude des personnes âgées isolées

En Juin 2012, la dernière étude Solitudes de l’observatoire de la Fondation de France a été publiée, et fait le bilan négatif d’un isolement et d’une solitude croissante.

En effet, 4.6 millions de français, soit 11% de la population (9% en 2011),  sont en situation d’isolement en 2012, c’est-à-dire qu’elles « n’ont pas ou peu de relations sociales au sein des 5 réseaux sociaux suivants : réseau familial, professionnel, amical, affinitaire et territorial », en dehors des discussions au sein du ménage.

Selon cette même étude, le nombre moyen de contacts mensuels d’une personne isolée se situe autour de 4, tous réseaux confondus. De même, il apparaît dans cette étude que parmi les personnes se sentant isolées, 8 sur 10 souffrent de cette situation, représentant 6% de l’ensemble de la population.

A ces évolutions globales se superposent des évolutions générationnelles particulières. Ainsi, on observe un rajeunissement de la population en situation d’isolement : la moyenne d’âge de la population isolée est passée de 59 ans en 2010, à 54 ans en 2012. Une telle évolution est notamment la conséquence d’un isolement accru des 30-39ans qui sont 9% à être concernés par cette situation.

Silencieux par nature, il apparaît donc nécessaire d’agir contre l’isolement.

Dans cette optique, les innovations numériques sont une piste pertinente à explorer : à l’heure de l’hyper-connexion, internet et les réseaux de sociabilisation peuvent  participer à revaloriser le  « lien social », et ainsi réduire l’isolement.

Mais la révolution numérique à l’intention des seniors et contre l’isolement a encore d’énormes progrès à faire : alors que l’isolement des 70 ans et plus a encore augmenté (passant de 16% en 2010 à 21% en 2012), seul un tiers d’entre eux ont un ordinateur, et un quart ont une connexion Internet personnelle…En effet, soutenu par une capacité d’innovation importante et un succès grandissant auprès des générations les plus touchés par l’isolement (les seniors), le numérique solidaire doit être développé: les plus de 50 ans représentent actuellement 30% des internautes, contre 14% en 2010, et plus de 65% des 60-69 ans disposent d’une connexion internet à domicile.

Pourtant des projets existent, comme par exemple Voisin’âge : communauté web mise en place par les petits frères des Pauvres, elle permet la mise en place de relations sociales avec une personne âgée isolée selon des critères de proximité et d’affinités, via de petites attention et des échanges de services sans engagement en temps.

Consciente du potentiel du numérique pour trouver de nouvelles voies d’évolution dans la lutte contre la solitude, la fondation SFR a lancé pour la deuxième année consécutive son Appel à Projet Numérique en faveur des personnes âgées. Ouvert jusqu’au 21 Septembre, celui-ci soutiendra entre 3 et 5 associations projets associatifs améliorant le quotidien des personnes âgées via la création et le maintien d’une autonomie et du lien social.



Share |

Toutes les actualités